jeudi 7 mai 2009

Mon psychiatre n'est pas à l'écoute

Psychiatre psy
Je viens vous faire part de mon probleme et j'aimerais avoir votre avis.

Donc voilà, ce matin j'ai eu mon 2ème RDV avec ma psy.
Je me sens vraiment très mal , et ce depuis mon enfance, j'ai des idées suicidaire, je suis depressive, angoissée j'ai eu beau le lui dire plusieurs fois, on dirait qu'elle ne me croit pas, et je n'ai même pas eu le droit à un petit medicament pour me detendre... Je ne cherche pas à ressortir avec toute une panoplie de medicament, mais je me pose ces questions :
1/ Si un psy ne donne pas d'anti depresseur ou autre, est ce que ca veut dire qu'il considère que vous n'êtes pas dépressif?
2/ Au bout de combien de séance , le psy vous donne son avis sur votre etant mental "vous etes depressif, ou bipolaire ou bordeline, ou je ne sais quoi d'autre"
3/ est ce que je peux lui réclamer moi même un anti crise , car j'en ai marre des crises d'angoisse avant d'aller travailler j'ai l'impression de ne jamais etre prise au sérieux, et ca commence à me courir sur le haricot.
 Peut etre qu'il faut s'ouvrir les veine au cabinet pour qu'on prenne en compte votre souffrance?

 
Vous semblez très en colère contre votre psychiatre et sans doute que la première chose à faire serait de lui parler directement de toutes vos préoccupations. On a tout à fait le droit de dire à son psychiatre qu'on ne le sent pas à l'écoute et cela peut même être important pour lui d'avoir un retour sur son travail avec vous.
Ceci dit, pour essayer de répondre à vos questions:

1/  Les antidépresseurs ne sont pas indispensables pous les épisodes dépressifs d'intensité légère et modérée. Ils ont surtout démontrer leur efficacité dans la dépression sévère.
On peut donc être déprimé et ne pas être sous antidépresseur. La psychothérapie est souvent un traitement plus adapté pour les dépressions légères et modérées.
D'autre part, le choix de l'antidépresseur peut prendre un peu de temps afin d'utiliser le traitement le plus adapté au patient. Peut-être que deux séances n'ont pas permis à votre psychiatre d'avoir assez de renseignement pour la prescription de l'antidépresseur.

2/ Il n'y a pas de nombre de séances précis avant que le psychiatre donne un diagnostic. Si certains troubles comme la dépression sont souvent assez rapides à diagnostiquer, d'autres comme les troubles de personnalité demandent beaucoup de temps et une très bonne connaissance du patient par le psychiatre.

3/ Oui, vous pouvez "lui réclamer un anti-crise". Ce sera alors à lui d'évaluer l'indication du traitement et surtout de vous expliquer pourquoi il vous en prescrit un ou pourquoi il lui semble préférable de ne pas en prescrire.

En résumé, il est indispensable de parler avec son psychiatre de ce que l'on ressent, de lui dire si on a l'impression de ne pas avoir été écouté, compris ou encore que le traitement n'est pas adapté.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire