mardi 26 mai 2015

Méditation ou antidépresseurs?

Les psychothérapies centrées sur la méditation ont une bonne efficacité dans la prévention des récidives dépressives. Dans de nombreux cas, elles peuvent être une alternative aux antidépresseurs. Mais pas dans n’importe quelles conditions…
Méditation antidépresseurs dépression psychiatre 
J’ai lu un article disant que la méditation pouvait être une alternative aux antidépresseurs.


Je prends du Zoloft depuis 3 ans maintenant suite à une grosse dépression. Je me sens mieux mais je suis toujours un peu triste. Est-ce que la méditation pourrait convenir pour moi ?




La psychiatrie et la psychologie actuelles s’intéressent de plus en plus aux bienfaits de la méditation. La méditation est une technique de développement spirituel ancestrale. Parmi les différents types de méditation, celle issue du bouddhisme et centrée sur la "pleine conscience" est particulièrement intéressante pour diminuer l’anxiété et la dépression.

La pleine conscience est un état mental où toute notre attention est centrée sur l’instant présent: nos sensations (le vent sur notre visage, une odeur de fleur etc…), nos pensées et nos émotions. Dans un état de pleine conscience, on se place en tant que spectateur. On constate par exemple le déroulement de nos pensées « comme des nuages dans le ciel », on ne cherche pas à contrôler les pensées, on les laisse venir, être là et repartir. Différents exercices de méditation permettent de développer l’état de pleine conscience.

Dans la prévention des récidives dépressives, des programmes de psychothérapie centrés sur la méditation ont été développés. Le principal, appelé MBCT (Mindfulness Based Cognitive Therapy), comprend l’apprentissage de la méditation associé à des techniques cognitives et comportementales ciblant la dépression. De nombreuses études montrent une bonne efficacité de MBCT pour prévenir les récidives dépressives, avec des résultats analogues aux antidépresseurs. Donc dans bien des cas, une psychothérapie centrée sur la méditation pourrait être une alternative aux antidépresseurs.

Cependant l’arrêt d’un antidépresseur au profit de la méditation ne doit jamais être entrepris sans en parler auparavant avec son médecin. En effet, certains critères de gravité de dépression ou d’autres troubles psy associés peuvent être une indication à la poursuite de l’antidépresseur.

Enfin, il est à noter que l’apprentissage de la méditation à visée antidépressive ne peut se faire qu’avec des psychothérapeutes formés à cette technique et que la méditation n’a pas démontré son efficacité pour le traitement des épisodes dépressifs, en particulier sévères, en phase aiguë.


Trouver un psychothérapeute formé à la méditation : Association pour le Développement de la Mindfulness

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire